Le parcours du migrant de son pays d'origine à l’État français : de la recherche d'une stabilité à une mobilité imposée.

Jeudi 27 septembre 2012 / 18h30 Par Emmanuel Revuz, juriste au centre de rétention de Oissel

" Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays". L'article 13.2 de la Déclaration universelle des droits de l'homme, pourtant adoptée par la France, est constamment remis en cause par nos gouvernements successifs.

Un étranger qui souhaite s'établir en France est confronté à une multitude de conditions à remplir et de règles à respecter. S'il ne réussit pas à obtenir le précieux sésame lui permettant de rester en France, sa vie continuera d'être l'histoire d'une mobilité, imposée cette fois par l'Etat français.

A travers l'étude des conditions requises pour vivre régulièrement en France et de leur application concrète, il sera question d'apprécier les enjeux et paradoxes que peuvent présenter nos politiques migratoires..

PROCHAIN RENDEZ-VOUS

Vendredi 05 octobre 2012

Les profondeurs de la surface. La ville : force des liens faibles. Par Jacques LEVY Professeur ordinaire de géographie et d'aménagement de l'espace à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) et directeur du laboratoire Chôros.