Echelle reprend l'idée d'un cinéma qui se déplace, qui se raconte et qui s'expérimente dans le cadre du projet Makhnovtchina.

Les habitants ici sont autant les élèves de l'école de Ménilles que toutes les personnes que nous rencontrons dans ce projet Makhnovtchina. La cour de l'école de Ménilles, cette enclave nomade hospitalière, cet observatoire, devient même, le temps d'un projet, la capitale provisoire de cette ville mobile, rompant l'opposition adulte / enfant, en intégrant ces derniers, à leur hauteur, à un projet plus vaste. Nous pourrons ainsi saisir ce qu'ils entrevoient ou ce qu'ils entendent de la ville mobile et faire se télescoper l'imaginaire enfantin du nomadisme avec sa réalité.