Sur qui rebondissent les ballons de la coupe du monde de football ?




C’est l’événement, et pas seulement à Moscou, la coupe du monde. Les rues touristiques du centre ville résonnent de cent langues étrangères. Depuis longtemps déjà, la ville se prépare, se fait belle. Trottoirs neufs, décorations, stades rénovés. Parmi ceux-ci, celui de Loujniki où se déroulera la finale.

Dans les années 90 on y jouait déjà au foot mais sur le parking, entre camions et containers, avec des ballons fait de journaux, fabriqués par les apprentis marchands de ce qui fut à l’époque un des principaux marchés informel de l’après URSS.





Depuis quelques années déjà, d’autres containers occupent le terrain. Wagontchiks hébergeant la main d’œuvre centre asiatique du chantier de rénovation du stade. Ici on ne filmait pas. Les vigiles vous interdisaient les coulisses de la grande fête du foot à venir. Ici, selon Bakhrom Khamroev, défenseur des droits à l’association mémorial, le ballon de foot, c’est le migrant.





Avant le Match, on nettoie le terrain !

Est-ce à des fins cosmétiques que Shanghaï fut rasé ?

Depuis 3 ans nous travaillons à Shanghaï, principale cité de garage de Moscou. Il y a peu nous découvrions ceci