makhnovtchina

Makhnovtchina est un projet adisciplinaire et forain qui vise à expérimenter, co-naître et cartographier (sur tous types de supports) la ville mobile avec ceux qui la vivent ainsi qu'à outiller des situations critiques - ou les espaces produits par la Métropole – en Haute-Normandie et à l'Est de l'Europe (Russie / Moldavie).




♦ Inauguration du Nigloblaster 2.0 et conférence de presse

           


La Ville n'est-elle faite que de murs ?

Pour aider à ouvrir les yeux sur les invisibles des villes, Echelle Inconnue a réalisé une visite foraine et géolocalisée du quartier du Pollet à Dieppe (Haute-Normandie) avec ses habitants. Pendant sept mois de résidence, l’équipe d'Echelle Inconnue, en collaboration avec le service Dieppe Ville d'Art et d'Histoire, est allée à la rencontre des polletais pour écouter et filmer les récits d’un quartier vu par sa mobilité. Pour réaliser cette visite, a été créé le « Nigloblaster 2.0 ». Il s'agit aujourd'hui d'une œuvre numérique créée avec la technologie GPS et conçue pour le quartier du Pollet. Elle permet de le visiter à travers la parole de ses habitants et de l’image qu’ils s’en font.

CONFÉRENCE DE PRESSE ET INAUGURATION DU PROJET :

Jeudi 11 février 2016 : conférence de presse à 14h dans les locaux de Dieppe Ville d’Art et d’Histoire (PLACE LOUIS VITET, 76200 DIEPPE).

Samedi 13 février 2016 :

15h à Dieppe Ville d’Art et d’Histoire : conférence de Stany Cambot « Revanche patrimoniale : création de monuments populaires diffus ».

« Quand les spécialistes du patrimoine élisent ce qui est digne d'être notre histoire. Quand ils désignent les pères dont nous devrions hériter histoire et valeurs, le dispositif numérique peut devenir pour nous l'outil de la vengeance patrimoniale ajoutant à la liste officielle des pères touristico-patrimoniaux d'autres pères dont nous pourrions nous réclamer. Les invisibles ou les vaincus de l'histoire officielle. Nous rêvons d'une ville, espace mnémonique, connaissance disponible sous un ciel ouvert, des pores et anfractuosités de laquelle les paroles clandestines pourraient exsuder. Depuis 1998 et avec les invisibles nous dessinons des réels ignorés.»

16h30 : Inauguration festive du Nigloblaster, du patrimoine « mobilier » d’un quartier et de ses habitants.

Lancement des réservations pour effectuer la visite seul ou à plusieurs.

NIGLOBLASTER 2.0, un projet soutenu par La Ville de Dieppe, Dieppe Ville d'Art et d'Histoire, La DRAC Haute-Normandie, Le dispositif pour la création artistique multimédia (DICREAM) du CNC, Le Pôle-Image Haute-Normandie, La Fondation Abbé Pierre et Le Département Seine-Maritime.

♦ "Écoute le galop de ta maison qui approche", dispositif sonore migrant dans les bibliothèques de l'intercommunalité du pays brionnais

Echelle Inconnue vous invite à faire un sieste nomade et sonore dans les bibliothèques du pays brionnais

)

Lire la suite

♦ LA NIGLOBOX

La Niglobox sera présente au Pollet (un quartier de Dieppe) dans des lieux publics jusqu'à la fin du mois de juin 2015.
Premier lieu d'accueil : le bar "Le Mieux ici qu'en face" pour le mois d'avril 2015.

Lire la suite

♦ Les 3 gares. Dérive en territoire migrant.

Dérive, on pourrait dire marche, ballade ou exploration, mais celle-ci tient bien du hasard et du fait de se laisser porter. « migrant »

On sent qu'on approche à des presque rien : affichettes frangées d'annonces, collées aux murs et aux poteaux, offrant des emplois d'aide à domicile, d'agent d'entretien, de manutentionnaire, de maçon, Patchwork, collages ou lacérations destinés à la lecture de ceux que quelques centaines de mètres plus loin nous verrons, immobiles, seuls ou discutant en petits groupes, sur les parvis des gares de Kazan et de Leningrad -le parvis de la gare de Iaroslav, semblant pour une obscure raison désaffectionnées par ces travailleurs migrants ; ces ouvriers.

Lire la suite

♦ Ukraine, Russie, France : La route du café suit celle de Makhno.

De l'Ukraine à Moscou en passant par la Moldavie et, peut-être, bientôt, la France.

Ce n'est pas, dans le désordre, le parcours qui mena le jeune Makhno de Goulai Polié à la prison moscovite de Boutyrka puis de l'Ukraine à la France en passant par la Moldavie pour échapper aux balles russes et françaises.

Mais plus simplement le parcours d'un drôle de véhicule forain croisé avec son propriétaire au bord d'un trottoir de la gare de Bieloruskaya.

Nous l'avions croisé en Moldavie déjà, mais c'est d'Ukraine que vient la voiture/café. C'est Oleg qui nous le dit à l'arrière de son véhicule équipé.

Lire la suite

♦ On ne déménage pas d'un bidonville alors... Chars mobiliers domestiques

Une contre solution technique à la technique guerrière excavatrice, une tentative pour armer le "Sauve qui peut !" ordonné par les préfectures.
L’Habiter est coutumièrement pensé en terme immobilier or, le harcèlement, le jeu d'expulsion/destruction des bidonvilles par la république impose de ré-envisager l’habiter en terme mobilier pour qu'enfin, a minima, on puisse déménager d'un bidonville et ne pas tout perdre sous la pelle mécanique policière. Un projet, une esquisse, permettant peut-être de se déplacer avec sa maison. Chaque meuble, par nature déplaçable, correspondant à une fonction.



Lire la suite

♦ MKN-VAN J-4 pour la souscription ulule

"français encore un effort!" Ces deux derniers jours, un bond surprenant de 10% de don a eu lieu. Encore un effort donc pour que l'atelier mobile destiné au travail avec les nouveaux nomades voit le jour. Il ne reste que 4 jours. Grand merci à tous les donateurs. souscrivez ici

♦ APPEL à SOUSCRIPTION

♦ NIGLO BLASTER

Le NigloBlaster est un dispositif de diffusion sonore réalisé à Dieppe en été 2012. Caravane "vélo-tractable", NigloBlaster est avant tout le re-design du dispositif utilisé quotidiennement par Nito et Timothé, jeunes Manouches installés à coté de la déchetterie.

C'est aussi un détournement de ce dispositif. D'abord conçu pour trompé l'ennui, nous en avons, avec eux, appuyer la capacité à être l'outil d'une présence et d'une expression dans la ville. Les disques ou la radio habituellement diffusés à plein tube dans les rues sont ici remixés avec des enregistrements d'entretiens avec Nito et Timothé mais aussi avec d'autres personnes habitant ou ayant habité en logement mobile et léger. La bande son reconstitue ici une histoire de la mobilité (ou nomadisme) dans la ville de Dieppe depuis le XIXe siècle et tend à en démontrer l'entrelacement avec l'histoire urbaine officielle et sédentaire.

Un second atelier avec eux est prévu pour développer une version GPS du dispositif permettant, lors d'un circuit, de créer un sous-titrage sonore de Dieppe mobile et invisible, à l'instar des Mobio crées dans le cadre de notre projet "écouter chuchoter les blasons"

♦ Atelier

A la fois espace de travail, de rencontre, d'enregistrement mais aussi de diffusion. Esquisses d'un projet d'atelier mobile pour Makhnovtchina.

♦ EXPOSITION : Cartographier était la commande

Mais, sans encore le savoir, nous arrivions bras chargés.

Chargé de près d'un an de rencontres mensuelles avec des chercheurs, des militants, des artistes, dont le travail touche ou prend pour centre la question de la mobilité. Cartographier donc... Impossible, réellement.

Lire la suite

♦ « On est Manouche ! Voyageur même, carrément ! »

Nito et Timothée sont nos voisins. Depuis quelques jours, nous les voyons passer derrière le grillage et les grilles de nos fenêtres, avec leurs vélos équipés de remorques, rejoignant les caravanes posées sur ce terrain près de la déchetterie. Ici comme ailleurs, ça se vérifie, pour trouver un terrain de voyageurs, cherchez le pire : souvent entre la voie ferrée et la déchetterie. Ici, c'est entre celle-ci, la rivière et une entreprise de polissage de métaux qu'on les trouvent. Non pas que la proximité leur permette de pratiquer leur activité de récupérateurs de métaux, mais surtout, parce que c'est souvent les derniers lieux où on les laisse en paix.

Ce n'est que plusieurs jours après que nous les rencontrons, à l'autre bout de la ville. Assis en rendez-vous, nous sommes surpris d'entendre, comme à quelques mètres, une musique à plein volume. Un auto radio ? Un concert ? Un barbecue qui s'improvise ? Non, un étrange dispositif : vélo, carriole avec, entre les planches, un branchement complexe de batterie de voiture, transformateur, lecteur cd et une énorme enceinte. À travers la fenêtre nous reconnaissons nos voisins. Ils s'accrochent au rebord. « On est Manouche ! Voyageur, même carrément ». C'est ainsi qu'ils traversent la ville quand ils ne font pas de la ferraille ou n'aident pas un membre de la famille à tailler une haie, volume à fond. « L'autre fois on a même gagné vingt euros ! »

Nito et sa famille viennent d'Amiens. Il construisait déjà ces dispositifs sonores à l'époque sur des vélos, des scooters. Il est sur cette « place » depuis 5 ans. Possède depuis peu sa camping, attend une voiture sans permis et rêve d'accrocher avec sa sœur pour Marseille et y rester quelques mois. Il parle aussi du tatouage qu'il veut se faire sur le bras : un hérisson (le niglo symbole des voyageurs) avec des gants de boxe ou une mitraillette.

Makhnovtchina / cycle urbanismes combattants
atelier cartographique de campagne


stany cambot / échelle inconnue
www.echelleinconnue.net mel@echelleinconnue.net


propulsé par DotClear