makhnovtchina

Makhnovtchina est un projet adisciplinaire et forain qui vise à expérimenter, co-naître et cartographier (sur tous types de supports) la ville mobile avec ceux qui la vivent ainsi qu'à outiller des situations critiques - ou les espaces produits par la Métropole – en Haute-Normandie et à l'Est de l'Europe (Russie / Moldavie).




♦ Ecoute le galop de ta maison qui approche, épisode 1 / Installations sonores dans les médiathèques du pays Brionnais.

C'est un feuilleton sonore à suivre de médiathèque en médiathèque. L'oreille à l'oreiller collée, on se laisse distraitement conter l'histoire d'un pays qui n'existe pas mais est pourtant là. C'est un appel aussi aux mobiles qui croiseraient ces lieux du livre qui constituent après l'école et la gendarmerie un des derniers maillages républicains du territoire à l'heure des dérégulations. C'est un feuilleton qui emprunte à ceux de la télé comme à la littérature et recompose des hypothèses de villes mobiles et ici, en train.

En savoir plus sur cette installation

Lire la suite

♦ "Écoute le galop de ta maison qui approche", dispositif sonore migrant dans les bibliothèques de l'intercommunalité du pays brionnais

Echelle Inconnue vous invite à faire un sieste nomade et sonore dans les bibliothèques du pays brionnais

)

Lire la suite

♦ EXPOSITION : Cartographier était la commande

Mais, sans encore le savoir, nous arrivions bras chargés.

Chargé de près d'un an de rencontres mensuelles avec des chercheurs, des militants, des artistes, dont le travail touche ou prend pour centre la question de la mobilité. Cartographier donc... Impossible, réellement.

Lire la suite

♦ « On est Manouche ! Voyageur même, carrément ! »

Nito et Timothée sont nos voisins. Depuis quelques jours, nous les voyons passer derrière le grillage et les grilles de nos fenêtres, avec leurs vélos équipés de remorques, rejoignant les caravanes posées sur ce terrain près de la déchetterie. Ici comme ailleurs, ça se vérifie, pour trouver un terrain de voyageurs, cherchez le pire : souvent entre la voie ferrée et la déchetterie. Ici, c'est entre celle-ci, la rivière et une entreprise de polissage de métaux qu'on les trouvent. Non pas que la proximité leur permette de pratiquer leur activité de récupérateurs de métaux, mais surtout, parce que c'est souvent les derniers lieux où on les laisse en paix.

Ce n'est que plusieurs jours après que nous les rencontrons, à l'autre bout de la ville. Assis en rendez-vous, nous sommes surpris d'entendre, comme à quelques mètres, une musique à plein volume. Un auto radio ? Un concert ? Un barbecue qui s'improvise ? Non, un étrange dispositif : vélo, carriole avec, entre les planches, un branchement complexe de batterie de voiture, transformateur, lecteur cd et une énorme enceinte. À travers la fenêtre nous reconnaissons nos voisins. Ils s'accrochent au rebord. « On est Manouche ! Voyageur, même carrément ». C'est ainsi qu'ils traversent la ville quand ils ne font pas de la ferraille ou n'aident pas un membre de la famille à tailler une haie, volume à fond. « L'autre fois on a même gagné vingt euros ! »

Nito et sa famille viennent d'Amiens. Il construisait déjà ces dispositifs sonores à l'époque sur des vélos, des scooters. Il est sur cette « place » depuis 5 ans. Possède depuis peu sa camping, attend une voiture sans permis et rêve d'accrocher avec sa sœur pour Marseille et y rester quelques mois. Il parle aussi du tatouage qu'il veut se faire sur le bras : un hérisson (le niglo symbole des voyageurs) avec des gants de boxe ou une mitraillette.

Makhnovtchina / cycle urbanismes combattants
atelier cartographique de campagne


stany cambot / échelle inconnue
www.echelleinconnue.net mel@echelleinconnue.net


propulsé par DotClear