makhnovtchina

Makhnovtchina est un projet adisciplinaire et forain qui vise à expérimenter, co-naître et cartographier (sur tous types de supports) la ville mobile avec ceux qui la vivent ainsi qu'à outiller des situations critiques - ou les espaces produits par la Métropole – en Haute-Normandie et à l'Est de l'Europe (Russie / Moldavie).




♦ AXE SEINE - Transit historique

Au fil du fleuve et du temps : Gennevilliers et Limay, deux villes industrielles et portuaires où viennent se caser vi(ll)es mobiles et transitoires.

♦ Soirée projection de films à l'aire d'accueil de Limay : « C’est pas mal votre film, mais quand même il manque quelque chose... »

Nous arrivons un jeudi soir à Limay avec le MKN-VAN pour présenter l’avancée de notre travail dans les ports de Limay et de Gennevilliers. Valérie, responsable du Pôle Habitat à l’ADVOG, nous accompagne. Nous nous dirigeons tout d’abord vers des terrains situés au sud de la ville, habités par des Voyageurs dont l’expansion du port va provoquer l’expulsion. Un jeune garçon nous invite à le suivre. « Mes parents, mes frères, tout le monde travaille la ferraille ici ! Moi aussi, déjà, je commence avec mon père ! » Le terrain où il habite est situé au bout d’un chemin le long duquel caravanes et caisses aménagées se succèdent, urbanisation caractéristique de cette lisière portuaire. « Certaines personnes sont installées ici depuis plus de 20 ans ! » Arrivés sur le terrain, plusieurs personnes viennent à notre rencontre et nous proposent de garer le camion au centre du terrain pour projeter quelques films. Puis une femme se joint au groupe : « Nous n’avons rien à vous montrer, c’est un terrain privé ici, veuillez sortir maintenant ! » Un des fils vient nous retrouver à l’extérieur avec sa copine. Ils nous expliquent : « La ferraille, c’est tabou ! »

Nous nous rendons alors sur l’aire d’accueil de Limay, où nous avions déjà fait la connaissance de Teddy et Johnny, jeunes ferrailleurs qui nous avaient alors proposé de les accompagner dans une tournée nocturne des encombrants. Nous installons le MKN-VAN à l’entrée de l’aire d’accueil, l’écran déployé vers les caravanes. Au programme : notre entretien avec Claude, chauffeur routier travaillant comme transporteur pour l'entreprise de recyclage GDE, avec qui nous avions fait la route « GDE Gennevilliers - GDE Limay » afin de livrer de la ferraille il y a quelques semaines et des images d’archives concernant l’extension du port de Limay et les réunions de concertation la concernant. Une vingtaine de personnes rejoignent cette projection improvisée. Tous sont enthousiastes par le camion, les films, le sujet de la ferraille et des usines du port qui les entourent. Un jeune homme s’installe sur un muret près du camion pour jouer de la guitare. « C’est un Reinhardt ! » nous dit sa mère.


Lire la suite

♦ Petite leçon de Manouche au bord de la Risle

Première maraude avec le MKN-VAN dans la commune de Pont-Audemer, dans l’Eure. Le long de la Risle, sur la gauche, une petite allée entre de deux parkings, amène à un terrain sur lequel sont installées de nombreuses caravanes.
Un homme s’avance : Anthony, qui habite une de ces caravanes. Il nous apprend alors que cet endroit est une ancienne déchetterie où « les gens venaient y déposer leurs gravats. »

Lire la suite

♦ Crash-test du Nigloblaster

Première sortie du Nigloblaster 2.0 au Pollet le mercredi 29 juillet 2015

Lire la suite

♦ Au bord de la Seine... Un camping qui n'en est plus un !

Nous arrivons au camping du Prieuré vers 15h30. À l'entrée, des cabanes effondrées nous laissent pressentir des changements survenus depuis les clichés pris par googleearth. Nous entrons en voiture, de peur d'éventuels « chiens méchants ». Nous voyons des camions, des caravanes, des cabanes – même de petits bateaux ! – : le camping semble toujours en activité.



Lire la suite

♦ Au bord de la Seine... Rencontre avec un voyageur

Nous poursuivons. L'idée est de trouver le terrain que nous voyons depuis le train. Nous sommes dans une des boucles de la Seine, et avons un peu de mal à nous orienter... Enfin le voici. Monsieur Sabo est devant son camion, il prépare le départ de la famille. Il nous invite à entrer sur son terrain, nous fait visiter son camion, puis sa maison.

Lire la suite

♦ Marcher ! Marchés ! Marchez !

Qu'entrevoir depuis mes fenêtres, derrières lesquelles le montage de « Rosa luxe et les Manouches » me tient ?

L'écume sans doute, le bruissement d'une réalité proche mais dont je reste encore trop séparé. Écume du réel, dans laquelle cependant je cherche les liens ; comme, en bas, cette enseigne de restaurant géorgien qui joue au drapeau makhnoviste.

Mes fenêtres dis-je ; car outre les quatre baies qui ouvrent sur la ville dix étages plus bas, deux autres ouvrent sur la Russie, ses points cardinaux mais aussi ses caves, casernes et commissariats : l'écran de télévision et celui du web.

Lire la suite

♦ NIGLO BLASTER

Le NigloBlaster est un dispositif de diffusion sonore réalisé à Dieppe en été 2012. Caravane "vélo-tractable", NigloBlaster est avant tout le re-design du dispositif utilisé quotidiennement par Nito et Timothé, jeunes Manouches installés à coté de la déchetterie.

C'est aussi un détournement de ce dispositif. D'abord conçu pour trompé l'ennui, nous en avons, avec eux, appuyer la capacité à être l'outil d'une présence et d'une expression dans la ville. Les disques ou la radio habituellement diffusés à plein tube dans les rues sont ici remixés avec des enregistrements d'entretiens avec Nito et Timothé mais aussi avec d'autres personnes habitant ou ayant habité en logement mobile et léger. La bande son reconstitue ici une histoire de la mobilité (ou nomadisme) dans la ville de Dieppe depuis le XIXe siècle et tend à en démontrer l'entrelacement avec l'histoire urbaine officielle et sédentaire.

Un second atelier avec eux est prévu pour développer une version GPS du dispositif permettant, lors d'un circuit, de créer un sous-titrage sonore de Dieppe mobile et invisible, à l'instar des Mobio crées dans le cadre de notre projet "écouter chuchoter les blasons"

♦ Bohème et bohémiens 2/3

Des tsiganes sous surveillance / du carnet anthropométrique au carnet de circulation. Un documentaire de Perrine Kervran et Renaud Dalmar. à écouter ici

♦ « La marraine de mon beau fils nous a parlé d'une caravane à vendre dans le camp de transit »

« Vous vous intéressez au camp de transit ? J'ai une tante qui y a vécu ! Si vous voulez je peux vous la présenter ? »

Quelques jours plus tard, Claudine nous attend dans un café sur le port, prête à raconter son histoire. C'est une partie de sa vie qu'elle n'oubliera pas. Elle a subi les préjugés attachés à ce lieu et a même coupé les ponts avec son beau frère, parrain du fils de son mari, qui ne supportait plus de s'y rendre. Pourtant, elle parle de « cette vie là », en termes de liberté, de convivialité, d'entraide. Elle a le rire joyeux et est émue quand elle raconte la naissance de sa fille sa caravane.


Lire la suite

Makhnovtchina / cycle urbanismes combattants
atelier cartographique de campagne


stany cambot / échelle inconnue
www.echelleinconnue.net mel@echelleinconnue.net


propulsé par DotClear