makhnovtchina

Makhnovtchina est un projet adisciplinaire et forain qui vise à expérimenter, co-naître et cartographier (sur tous types de supports) la ville mobile avec ceux qui la vivent ainsi qu'à outiller des situations critiques - ou les espaces produits par la Métropole – en Haute-Normandie et à l'Est de l'Europe (Russie / Moldavie).




♦ Inauguration du Nigloblaster 2.0 et conférence de presse

           


La Ville n'est-elle faite que de murs ?

Pour aider à ouvrir les yeux sur les invisibles des villes, Echelle Inconnue a réalisé une visite foraine et géolocalisée du quartier du Pollet à Dieppe (Haute-Normandie) avec ses habitants. Pendant sept mois de résidence, l’équipe d'Echelle Inconnue, en collaboration avec le service Dieppe Ville d'Art et d'Histoire, est allée à la rencontre des polletais pour écouter et filmer les récits d’un quartier vu par sa mobilité. Pour réaliser cette visite, a été créé le « Nigloblaster 2.0 ». Il s'agit aujourd'hui d'une œuvre numérique créée avec la technologie GPS et conçue pour le quartier du Pollet. Elle permet de le visiter à travers la parole de ses habitants et de l’image qu’ils s’en font.

CONFÉRENCE DE PRESSE ET INAUGURATION DU PROJET :

Jeudi 11 février 2016 : conférence de presse à 14h dans les locaux de Dieppe Ville d’Art et d’Histoire (PLACE LOUIS VITET, 76200 DIEPPE).

Samedi 13 février 2016 :

15h à Dieppe Ville d’Art et d’Histoire : conférence de Stany Cambot « Revanche patrimoniale : création de monuments populaires diffus ».

« Quand les spécialistes du patrimoine élisent ce qui est digne d'être notre histoire. Quand ils désignent les pères dont nous devrions hériter histoire et valeurs, le dispositif numérique peut devenir pour nous l'outil de la vengeance patrimoniale ajoutant à la liste officielle des pères touristico-patrimoniaux d'autres pères dont nous pourrions nous réclamer. Les invisibles ou les vaincus de l'histoire officielle. Nous rêvons d'une ville, espace mnémonique, connaissance disponible sous un ciel ouvert, des pores et anfractuosités de laquelle les paroles clandestines pourraient exsuder. Depuis 1998 et avec les invisibles nous dessinons des réels ignorés.»

16h30 : Inauguration festive du Nigloblaster, du patrimoine « mobilier » d’un quartier et de ses habitants.

Lancement des réservations pour effectuer la visite seul ou à plusieurs.

NIGLOBLASTER 2.0, un projet soutenu par La Ville de Dieppe, Dieppe Ville d'Art et d'Histoire, La DRAC Haute-Normandie, Le dispositif pour la création artistique multimédia (DICREAM) du CNC, Le Pôle-Image Haute-Normandie, La Fondation Abbé Pierre et Le Département Seine-Maritime.

♦ Ukraine, Russie, France : La route du café suit celle de Makhno.

De l'Ukraine à Moscou en passant par la Moldavie et, peut-être, bientôt, la France.

Ce n'est pas, dans le désordre, le parcours qui mena le jeune Makhno de Goulai Polié à la prison moscovite de Boutyrka puis de l'Ukraine à la France en passant par la Moldavie pour échapper aux balles russes et françaises.

Mais plus simplement le parcours d'un drôle de véhicule forain croisé avec son propriétaire au bord d'un trottoir de la gare de Bieloruskaya.

Nous l'avions croisé en Moldavie déjà, mais c'est d'Ukraine que vient la voiture/café. C'est Oleg qui nous le dit à l'arrière de son véhicule équipé.

Lire la suite

♦ Le 8 mars 2014, du côté des femmes en Moldavie

Les bruits de bottes résonnent à la frontière orientale, les flots de fonds européens se déversent sans interruption sur la capitale, étouffant (?) les souvenirs du soutien russe à l'indépendance autoproclamée de la Transnistrie. Les troupes de la 14e armée sont stationnées à quelques dizaines de kilomètres seulement de Chisinau. Pourtant.... la Moldavie célèbre le printemps et le 8 mars. Ce jour est l'occasion d'une aubaine commerciale, qui voit sur les trottoirs celles dont elle célèbre les droits. Déambulations affairées dans cette bande de terre aux confins de deux Europe qui ne sauraient admettre que quiconque leur échappe : Bienvenue au bazar européen, on y brade tout, à grands frais.

Lire la suite

♦ Kiosques

Héritage de la période soviétique, comme il est d'usage d'analyser tout ce qui se passe ici, ou pas. Moscou comme Chisinau sont les patries des « petits boulots » de service : concierge, vestiaire, ménage etc. Ces emplois ont leurs lieux : sous sol de musée, loge-cabine de concierge, cabanon de gardien à l'entrée des cours d'immeubles et parking, kiosque de marchands logés dans les passages sous-terrains ou les trottoirs. Toute une somme de construction de panneaux préfabriqués, de containers de tôle galvanisée et montants d'acier bleu. Un ensemble de micros espaces, plus ou moins sériés et à l'installation peu probablement planifiées.

Lire la suite

Makhnovtchina / cycle urbanismes combattants
atelier cartographique de campagne


stany cambot / échelle inconnue
www.echelleinconnue.net mel@echelleinconnue.net


propulsé par DotClear