makhnovtchina

Makhnovtchina est un projet adisciplinaire et forain qui vise à expérimenter, co-naître et cartographier (sur tous types de supports) la ville mobile avec ceux qui la vivent ainsi qu'à outiller des situations critiques - ou les espaces produits par la Métropole – en Haute-Normandie et à l'Est de l'Europe (Russie / Moldavie).




♦ Les candidats au voyage par leurs voisins-mêmes



Les candidats au voyage par leur voisins-mêmes from Echelle Inconnue on Vimeo.



Dieppe, le Pollet, après Calais, l'autre point de traversée possible pour les "réfugiés" vers l'Angleterre. Loin des caméras et des architectes, ce qui constitue peut-être une chance dans ces falaises qui ont vu au XIXe siècle d'autres réfugiés, Dieppois, eux, expulsés du centre par les projets urbains d'infrastructure.

♦ Bagdad Palace

Un havre pour les "Candidats au voyage".

Bagdad Palace from Echelle Inconnue on Vimeo.

♦ Le Pollet au prisme forain : Le Bagdad Palace

Bagdad Palace from Echelle Inconnue on Vimeo.

Nous nourrissons le NigloBlaster d'autant de films qu'il est de mobilités dans ce quartier de Dieppe : camions ou caravanes habitées, voyageurs ou travailleurs forains et offshore. Ici le Bagdad Palace, havre "des candidats au voyage" comme les nomme Luc (peut-être devrions-nous dire Ben Zouf) un des Polletais avec qui nous travaillons. Ce squat se trouve à une limite critique du quartier que les cartes officielles réprouvent mais pourtant... C'est une halte possible d'une nuit ou quelques jours pour les migrants tentant de passer clandestinement en Angleterre cachés dans les camions qui embarquent en Ferry à l'autre bout du quartier. C'est comme en écho à Monsieur Evrard une image du quartier par l'accueil.

♦ Des caravanes dans l'espace #1 : les pays de la lune

"J'avois bien de la peine, quoique je me mordisse les lèvres, à m'empêcher de rire de ce Monde renversé, et cela fut cause que pour rompre cette burlesque pédagogie qui m'auroit sans doute fait éclater, je le suppliai de me dire ce qu'il entendoit par ce voyage de la Ville, dont tantôt il avoit parlé, et si les maisons et les murailles cheminoient. Il me répondit : « Entre nos Villes, cher étranger, il y en a de mobiles et de sédentaires; les mobiles, comme par exemple celle où nous sommes maintenant, sont faites comme je vais vous dire.

Lire la suite

♦ HEY! GOBIER!

"Gobier !", entendu cent fois au milieu des étés des années soixante-dix, dans les arrières cours des logements ouvriers de Darnetal, ou crié depuis une fenêtre ouverte de R16 à l'intention du môme qui traverse sans regarder, à mon encontre aussi, parfois. Pas vraiment une insulte, le mot sonne plutôt comme une apostrophe. Son synonyme, "crétin" rend mal la légèreté de gobier, le caractère de moquer bienveillante que le terme évoque. Il faut cependant attendre parfois plus de trente ans pour comprendre un mot.

"Gobier" vient de Dieppe et désignait au XIXe les habitants des gobes, petit peuple de la ville chassé de chez lui par les travaux d'infrastructure et ayant trouvé refuge dans ces grottes des falaises en bord de plage. Un peuple de déplacé, pas vraiment sans feu ni lieu puisqu'il s'en était construit un, hors norme, dans ces creux calcaires. Des réfugiés de la guerre urbaine qui, hier comme aujourd'hui, sévissait dans nos villes, de la Zone entourant Paris à ces murs de craie en bord de mer qui virent nicher des hommes comme des goélands.

L'histoire ne se répète pas. Elle se poursuit. Ce que l'on continue d'entrevoir comme étant la ville : rue, mur, habitat normé, génère dès ce XIXe siècle, qui demeure notre éternel présent, son lot de "hors norme" : habitat éphémère, mobile occupé à l'année ou saisonnièrement. Toits hors norme qu'une application, toute aussi XIXe, du Darwinisme à la pensée de la ville veut voir comme une anomalie vouée à disparition.

Rien de moins certain.

Une chose est sure pourtant, il en manque la carte.

C'est ce que nous entreprenons aujourd'hui à Dieppe.

♦ RESIDENCE du 02 au 22 JUILLET 2012 / VERNISSAGE 28 JUILLET - 18h30 / EXPO : AOUT 2012 / DIEPPE / 1ère étape du projet Makhnovtchina

« Hey gobier! »

Invité dans le cadre du festival Diep, qui propose une exploration de l’histoire et du patrimoine dieppois, Echelle Inconnue est accueillie en résidence pour travailler à une cartographie de la mobilité. Comme l'existence d'autres modes d'habiter (habitat léger, mobile, précaire) semble difficile à admettre dans le présent, nous entreprenons de créer une « carte » à l’image des cartes inventées par l’Ecole de cartographie de Dieppe, retraçant l'histoire locale de ces modes d'habiter. Nous tentons une « traversée », de l'installation des déplacés des aménagements du XIXème siècle dans les gobes (grottes calcaires) de Dieppe aux habitats contemporains des falaises en passant par les habitats provisoires des candidats au départ pour l'Angleterre, les campings où l'on vit à l'année, les terrains familiaux autogérés, la cité de transit d'après guerre, mais aussi les mobilités touristiques etc.- 

C'est une carte de la mobilité établie à partir des rencontres, entretiens, dessins, vidéos réalisés avec les habitants. C'est une tentative de raconter leur histoire, une certaine culture de l'espace, du bâti, de l'habiter. Au-delà, il s'agit d'écrire l'Histoire manquante dans une ville où elle s'enracine de manière exemplaire depuis plus d'un siècle. 


Une nouvelle manière d'habiter léger ou mobile voit le jour, proche de celle des Voyageurs, sans cependant profiter de leurs expériences. C'est ce moment historique particulier qui peut, peut-être, permettre de nouvelles hybridations, connexions et réinventions de la maison, de la ville. Non pas celle « fondée », patrimonialisée, mais une autre légère, là, un temps, ne laissant aucune empreinte. C’est cette ville, parallèle, invisible mais pourtant là dont nous désirons interroger les représentations. Vous pouvez nous y aider par vos documents et témoignages en nous contactant au 06 28 91 68 68 (Christophe) ou par mail : christophe@echelleinconnue.net

Lire la suite

Makhnovtchina / cycle urbanismes combattants
atelier cartographique de campagne


stany cambot / échelle inconnue
www.echelleinconnue.net mel@echelleinconnue.net


propulsé par DotClear