Abonnez-vous à la lettre
de l'échelle inconnue

Prenez-contact avec nous

Champ vide.

menu
FOURGON DE CURIOSITÉS

Par Misia Forlen, mercredi 22 février 2017, Western

« Parfois, des gens s’arrêtent, parce qu’ils pensent qu’on manque de quelque chose en voyant de loin notre camion. Alors je les invite à boire un café et leur montre que non ! Regarde on a de l’eau, du chauffage et de la lumière ! ».

Les prises allume-cigare


« Je n’achète que des prises allume-cigare qui se démontent ! Je supprime les voyants en tortillant les deux petites tiges ; je ne les garde que lorsqu’ils sont vraiment utiles ! Pour accéder au fusible, il faut démonter cette petite vis puis dévisser la tête. Ça me permet de contrôler son état ! »

La radio solaire


« Les piles ça devient trop cher, alors j’ai démonté cette petite radio solaire et je l’ai raccordée à un autre petit panneau solaire que j’ai dehors ! Le petit panneau solaire de la radio ne recharge pas beaucoup ; celui que j’ai dehors lui permet de mieux alimenter la batterie que celui d’origine et de laisser la radio à l’intérieur pendant la recharge ! »

La clim'


« C’est une caisse en plastique que j’ai trouvée, sur laquelle j’ai fixé au pistolet à colle des tuyaux PVC rotatifs et un petit ventilateur. On met des glaçons dans le fond de la caisse ce qui permet de rafraîchir l'air brassé par le ventilateur. Tu peux aussi mettre un peu d'huiles essentielles dans le fond, pour que ça sente bon ou encore pour repousser les moustiques ! »

La lampe extérieure


« Ça, c’est une lampe à piles que j’ai récupérée alors qu’elle partait à la poubelle. J’ai remplacé l’ampoule d’origine par une LED. J’ai aussi démonté l’articulation pour pouvoir fixer la lampe sur une équerre, elle-même vissée à un aimant. J’ai mis une grande longueur de fil, comme ça on peut la placer à l’extérieur du camion pour s’éclairer la nuit ! »

La hotte


« Un ventilateur a pour fonction de créer du vent. L’avantage de ce petit ventilo d’ordinateur c’est que l’axe du moteur traverse des deux côtés. Donc si on retourne le moteur, il aspire ! Il suffit donc de fixer une hélice sur l’axe et ça aspire les odeurs de cuisine ! On peut après faire un trou vers l’extérieur pour évacuer les odeurs, ou placer un filtre pour éviter la condensation à l’intérieur. J’en avais déjà fait une quand on était en maison ! »

La perceuse


« C’est une petite visseuse/dévisseuse qu’ils vendent comme d’habitude avec un transfo électrique. J’ai ouvert la perceuse, enlevé la plaquette de composants et je l’ai branchée en direct, ce qui fait qu’elle tourne en 12 Volts ! Elle n’est pas très puissante mais j’ai quand même pu percer de la ferraille, du bois, j’ai fait les placards, cette table, un tas de choses avec ! C’est la seule perceuse que j’ai d’ailleurs et elle ne prend pas beaucoup de place ! »

La multiprise murale encastrée


« J’avais acheté un booster de démarrage qui est tombé en panne et j’en ai donc récupéré la façade ! Ce qui était intéressant c’est qu’il y avait une prise allume-cigare et une prise USB. J’ai gardé les composants derrière et j’ai fait un petit boîtier. Sur l’emplacement de l’interrupteur du booster j’aimerais monter une autre prise allume-cigare. Il faut avoir un maximum de prises pour pouvoir brancher plusieurs choses à la fois ! »

L'éolienne


« C’est une éolienne de bateau qu’on m’a donné il y a quelques années et que j’ai fixée à un mât d’antenne satellite, ce qui me permet de varier la hauteur en fonction de la force du vent. Les tubes du mât sont creux, mais je préfère faire passer les câbles à l’extérieur pour qu’ils restent accessibles en cas de problème. Je les entoure de scotch pour les protéger de la pluie et éviter qu'ils ne se prennent dans les pales ! »

Le raccord en 12 volts


« Les lampes sont vendues en magasin avec une prise et un petit transfo électrique. Ce qui m’intéresse c’est ce qu’il y a écrit derrière : si c’est marqué 12 volts j’achète ! Puis je coupe le transfo et je le raccorde à une prise allume-cigare. Pour finir je re-soude les fils et j’isole ! »

La télévision


« La télévision aussi est en 12 Volts ! Ici le socle a été fixé sur un bout de parasol à l’aide de colliers de plomberie. Celui-ci coulisse le long de barres en alu récupérées sur un ancien barnum. Ça me permet de monter ou de descendre la télé selon mon envie ! »

Le home-cinéma


« J’ai acheté ces deux petites enceintes et j’en ai fait mon home-cinéma 2.0 ! Normalement c’est fait pour que les enfants puissent brancher un micro et faire du karaoké. Moi je branche le poste, ma tablette ou la télé… et ça fait ampli ! »

La quincaillerie aimantée


« C’est aimanté donc rien ne tombe ! C’est pratique pour ne pas perdre les aiguilles, les vis, les écrous… Et puis qui dit fourgon, dit fer : on peut donc le positionner partout dans le camion ! Et ça ne bouge pas lorsqu'on roule ! »

La multiprise allume-cigare


« C’est une multiprise allume-cigare avec prise USB et rallonge. Je l’ai fixée sur un morceau de cornière aluminium, sur laquelle j’ai ajouté des fixations de tuyau électrique. Comme nous avons équipé le camion de barres rondes un peu partout, ça peut coulisser le long de celles-ci ! »

Le four à chaleur tournante


« On l’a trouvé pour quelques euros dans une foire à tout ! On peut cuisiner de tout avec : des tartes, des légumes, des grillades... La chaleur entre par le trou central, se répercute contre le couvercle et ressort du plat grâce à des ouvertures placées sur le côté. C’est pour ça que c’est un four à chaleur tournante ! »

Les placards et verrouillages


« C’est une des premières choses que l’on a construit dans le camion ! La structure est composée de L en alu, donc légère, et remplie de plaques de bois que l’on a découpés avec une petite scie à main. Pour maintenir les portes fermées pendant qu’on roule, on attache simplement les poignées entre elles avec un élastique ! »

Le tableau électrique


« Avant j’avais un indicateur de charge à aiguille que j’avais récupéré sur un vieux booster. Là je l’ai remplacé par un indicateur analogique. Ça coûte 1 euro sur internet ! Tu peux voir quand ton courant diminue et donc lorsque tu dois arrêter d’utiliser le courant pour ne pas décharger profondément les batteries. »

tag : bricolage forains habitat leger et mobile hacking ouvrier hacking boat journal Makhno Moscou rouen ville mobile

Réalisation :

  • L échelle inconnue
MAKHNOVTCHINA
MAKHNOVTCHINA
Makhnovtchina est un repérage actif des nouvelles mobilités urbaines et périurbaines à l'heure des grands projets de métropolisation. C'est un atelier itinérant de production participative d'images (fixes, vidéos, ou multimédia), de textes, de cartes, de journaux, « Work in progress ». Ce travail mené par des architecte, géographe, créateur informatique, sociologue et économiste vise à terme la proposition d'architecture ou d'équipements mobiles et légers. Ce travail vise, en outre, à explorer les futurs vides ou terrae incognitae que créent ou créeront les métropoles. Il propose une traversée du terrain d'accueil pour « gens du voyage » au marché forain en passant par les espaces des nouveaux nomadismes générés par la déstructuration des entreprises, notamment de réseau (EDF, GDF, France télécom...), ainsi que par les campings où, faute de moyens, on loge à l'année. Une traversée, pour entendre comment la ville du cadastre rejette, interdit, tolère, s'arrange, appelle ou fabrique la mobilité et le nomadisme. Ce projet de recherche et de création s'inscrit dans la continuité de certains travaux menés depuis 2001 : travail sur l'utopie avec des « gens du voyage » (2001-2003), participation à l'agora de l'habitat choisi (2009), réalisation d'installation vidéo avec les Rroms expulsés du bidonville de la Soie à Villeurbanne (2009) et encadrement du workshop européen « migrating art academy » avec des étudiants en art lituaniens, allemands et français (2010). Il tente d'explorer les notions de ville légère, mobile et non planifiée avec ceux et celles qui les vivent.